Files

Abstract

Pour des professions utilisant essentiellement des données cliniques afin de guider la prise de décision, comme l’anamnèse et l’examen physique, le processus diagnostique est un chemin qui peut être semé d’embuches et d’incertitudes. Les tests diagnostiques ont pour but de diminuer l’incertitude du diagnostic par leur capacité à identifier ou exclure un diagnostic particulier. Connaître la validité d’un test diagnostique, avec ses valeurs de sensibilité, de spécificité et les rapports de vraisemblance, est une étape indispensable dans le processus de raisonnement clinique. Sans connaissance de ceux-ci, il sera difficile d’interpréter adéquatement le résultat du test et de déterminer son influence dans la décision d’inclure ou d’exclure un diagnostic particulier. Cet article a pour but de définir les notions de sensibilité, spécificité et rapports de vraisemblance d’un test diagnostique. L’accent est mis sur l’utilisation de ces valeurs dans un contexte clinique afin de guider le processus de raisonnement clinique.

For health professionals who mainly use clinical data to guide decision making process, the diagnostic process may be made up of uncertainty. Diagnostic tests have the aim of reducing the clinical uncertainty by their ability to identify or exclude a particular diagnosis. Knowing the validity of diagnostic tests, with the sensitivity, specificity and likelihood ratios, is an essential step in the clinical reasoning process. Without knowledge of the validity, one cannot interpret adequately the test result and its influence in the exclusion or inclusion of one particular diagnosis. The aim of this article is to define the sensitivity, specificity and likelihood ratios of diagnostic tests. A particular focus of this article is on how the knowledge of these values could influence the clinical reasoning process.

Details

Actions

Preview