Files

Abstract

Cet article analyse les perceptions, comportements et rapports à la forêt de la population du canton de Genève (Suisse), révélés par un sondage effectué en hiver 2014. On constate que les Genevois utilisent la forêt de façon moins intensive que la population des autres cantons suisses et valorisent moins l’aspect économique de la forêt. La majorité des répondants privilégient la conservation et la biodiversité plutôt que la construction de logements ou une augmentation de la production de bois. L’évaluation monétaire du service récréatif de la forêt grâce à la méthode du coût du trajet indique que la valeur d’usage de la forêt genevoise se monte à CHF 656.– en moyenne par personne et an (médiane à CHF 175.–), respectivement à CHF 313.– par personne et an en moyenne (médiane à CHF 60.–) sans inclure le coût d’opportunité du temps passé sur place. La disponibilité à payer pour le programme de la Politique forestière 2020 impliquant une augmentation de la surface des réserves forestières à 10% est évaluée à CHF 283.– par an grâce à la méthode d’évaluation contingente.

Details

Actions

Preview