Files

Abstract

Background. Persons living with dementia face a reduction of their life space outside home and disengagement from participation, linked to places visited. Purpose. This study explored stability and change in perceived participation in places visited outside home and its relationship with occupational gaps among older adults. Method. Older adults living with (n ¼ 35) or without (n ¼ 35) dementia were interviewed using the Participation in ACTivities and Places OUTside Home (ACT-OUT) questionnaire and the Occupational Gaps Questionnaire (OGQ). Data analysis used descriptive and inferential statistics. Findings. The group of people living with dementia reported significantly fewer places (p < .001) visited than the comparison group and having abandoned more places visited (p < .001) than the comparison group. The number of occupational gaps was significantly different between groups (p < .001). Implications. Participation outside home is not influenced in a uniform and straightforward way for persons living with dementia; the shrinking world effect appears differently in relation to types of places.

Contexte de recherche. Les personnes vivant avec une démence font face à une réduction de l’espace extérieur et se désengagent de la participation sociale, et des lieux visités à l’extérieur. Objectif de la recherche. Cette étude vise à explorer la stabilité et les changements dans les lieux visités à l’extérieur du domicile et leurs relations avec les écarts occupationnels auprès de personnes âgées. Méthodologie. Des personnes âgées vivant avec (n¼35) ou sans démence (n¼35) ont été interviewées avec les questionnaires “Participation in ACTivities and Places OUTside Home (ACT-OUT) et “Occupational Gaps Questionnaire”. L’analyse des données a été menée à l’aide de statistiques descriptives et inférentielles. Résultats. Le groupe de personnes âgées vivant avec une démence rapporte visiter significativement moins (p < .001) de lieux que le groupe de comparaison et abandonne également plus de lieux (p < .001). Le nombre d’écarts occupationnels était aussi significativement différent entre les deux groupes (p < .001). Implications. La participation à l’extérieur du domicile n’est pas influencée de manière uniforme et directe pour les personnes vivant avec une démence ; l’effet de diminution du monde extérieur se produit de manière différenciée selon les types de lieux visités.

Details

Actions

Preview