Files

Abstract

En Suisse comme en France, les communautés catholiques apostoliques de religieuses vieillissent. Lorsque le grand âge affecte l’autonomie des membres des congrégations, le recours à des professionnelles des soins est indispensable. Notre article se base sur une étude sociologique menée en Suisse et en France qui analyse la transformation de couvents de religieuses catholiques en maisons de retraite. Ces transformations nécessitent des arrangements quotidiens entre les religieuses et les équipes de soins. Mais ce pragmatisme des acteurs en présence, visant à maintenir entre eux des bonnes relations, implique une renégociation du niveau d’exigence de la vie religieuse communautaire.

Details

Actions

Preview