Fichiers

Résumé

La dégradation de la structure du sol sous contraintes mécaniques et la perte d'humus concernent la majorité des sols cultivés mondiaux. Il devient impératif de restaurer la structure, aussi bien pour les fonctions agricoles que pour les fonctions des sols dans leur ensemble. Associé ou non à un travail mécanique, l'effet positif des couverts végétaux sur la structure du sol n'est plus à démontrer. Mais combien de temps faut-il pour observer des résultats durables ? La question est souvent posée. Une réponse expérimentale est proposée ici, dans le cas d'un sol limono-argileux compacté sans verger. Le potentiel de restauration et la rapidité et la rapidité d'action du sorgho du Soudan sont évalués sur un été, entre un arrachage et une plantation. Plusieurs méthodes sont utilisées, de l'évaluation visuelle de la structure du sol (VESS,(Ball et al., 2007)), à des techniques de mesure des systèmes poraux et de leur stabilité (analyse du retrait). Les modifications observées sont discutées en fonction de l'action du système racinaire du sorgho d'une part, et de sa contribution en matière organique d'autre part, permettant une évaluation de la durabilité des transformations.

Détails

Actions