Files

Abstract

Introduction. L’holisme, la pratique centrée sur le client (PCC) et l’utilisation de l’activité signifiante constituent des principes centraux guidant la pratique de l’ergothérapie. Dans le contexte des mesures d’optimisation de la performance et de réduction des coûts mises en œuvre par les établissements de santé du Québec, il devient toutefois difficile pour les ergothérapeutes œuvrant en soutien à domicile (SAD) de respecter ces principes. Ce contexte peut affecter le sens que ces ergothérapeutes attribuent à leur travail quotidien. Objectif. Le but de cette étude est d’explorer le sens que les ergothérapeutes en SAD attribuent à leur travail clinique quotidien. Méthodologie. Une enquête qualitative de type recherche descriptive interprétative a été réalisée. Neuf ergothérapeutes provenant de trois établissements du Grand Montréal et de la Montérégie ont été rencontrés lors d’entretiens semi-dirigés (n = 3 entretiens) et d’un groupe de discussion focalisée (n = 2 entretiens du groupe). Résultats. L’extraction et la condensation des données ont permis de dégager 12 thèmes principaux relatifs aux éléments contributifs ou défavorables au sens de la pratique des ergothérapeutes. La possibilité d’intervenir directement dans le milieu de vie de la personne constitue un élément particulièrement signifiant de la pratique en SAD. A contrario, les pressions organisationnelles actuelles engendrent des altérations de cette pratique et créent un conflit avec les valeurs contemporaines de la profession. Discussion/conclusion. Cette étude amorce une réflexion autour de la pratique des ergothérapeutes en SAD. Elle permet d’identifier les éléments permettant aux ergothérapeutes d’avoir une pratique signifiante et cohérente avec leurs principes et valeurs.

Details

Actions

Preview