Files

Abstract

Avec l’augmentation de la population urbaine et les changements climatiques actuels, la lutte contre l’effet d’ilot de chaleur urbain est une préoccupation publique grandissante. Des études de plus en plus nombreuses portant sur le sujet sortent chaque année mais, alors que les connaissances sur ce phénomène et sa compréhension générale s’améliorent, le fossé séparant les scientifiques et les planificateurs urbains se creuse. La présente étude, tout en ayant pour but de répondre à la question de l’impact des matérialités de façades via leur albédo, leur masse thermique et leur fraction vitrée, poursuit également le but de rendre plus accessible la compréhension des phénomènes en jeu et des résultats pour les architectes, les urbanistes et les pouvoirs publics. Les résultats ont démontré l’efficacité que pourrait engendrer la modification de ces caractéristiques des matériaux sur le bilan énergétique du canyon urbain, résultats applicables tant pour de nouvelles constructions que dans le cadre de rénovation de bâtiments. Le développement d’un modèle de simulation simplifié dédié aux paramètres seuls de l’étude a également rempli l’objectif de rendre plus accessible l’impact de chaque changement de caractéristique des matériaux sur les divers modes d’échange thermique au sein du canyon.

With the increase of population living in cities and with the climate change, Urban Heat Island effect mitigation is more than ever a society preoccupation. Study number about the topic increases exponentially and while more knowledge on the phenomenon is acquired, the comprehensiveness gap rises between scientists and actors of city planning. This present study, while aiming to evaluate the impact of facades materiality on energy balance also follows the objective of making the results more accessible for a better appropriation by public policymakers, urban planners and architects. The study underlines the impact of albedo, thermal mass and window fraction on energy balance and shows easily implementable results both for new constructions and refurbishment. The development of a simplified calculation model has also shown its value to make the process involved in energy exchange and the results more understandable.

Details

Actions

Preview