Files

Abstract

Autrefois, jusqu'au milieu du XXe siècle environ, le musée ressemblait à une sorte de "temple des muses", où l'on accédait en montant des marches, en passant entre des colonnes de type romain ou dorique, et où l'on faisait silence en se recueillant devant les chefs-d'oeuvre. Mais dans les années 1970, le musée est en mutation : "un indice de ce changement est l'abandon progressif du mot "musée" au profit d'équivalents moins désuets comme "centre", "pôle", "espace" ou encore "monde"". Le sujet de la mutation culturelle et digitale des musées est extrêmement vaste et ce chapitre se concentre autour de questions axes-clés qui synthétisent les principaux changements que nous avons observés dans les musées. Notre point de vue part de notre environnement muséologique tout d'abord suisse, puis européen, puis fait quelques incursions dans des institutions muséales plus lointaines. Notre méthodologie s'appuie sur une revue de littérature scientifique orientée vers les tendances sociétales de la culture, les changements organisationnels dans les musées et leur digitalisation. De plus, nous avons consulté divers articles relatifs à ces axes-clés publiés dans la presse culturelle professionnelle ainsi que dans les médias grand public. Finalement, pour compléter ces sources d'information documentaire, nous avons rencontré et interrogé deux spécialistes reconnus du domaine muséal, observateurs et acteurs de leurs mutations, que nous remercions vivement de nous avoir donné leur point de vue pertinent : David Vuillaume, ancien secrétaire de l'association des musées suisses et actuel directeur de l'association allemande des musées, ainsi que Michel Etter, fondateur et directeur de Thematis, agence d'ingénierie culturelle.

Details

Actions

Preview