Files

Abstract

Le développement d’une posture d’enseignant-praticien réflexif repose sur la collecte et le traitement de différentes traces de l’activité professionnelle. La nature des traces collectées, leur rôle dans la formation, leur utilisation et leur gestion diffèrent selon les contenus et les dispositifs de formation. Par l’utilisation d’une plateforme électronique d’apprentissage (e-portfolio), le master en pédagogie instrumentale et vocale vise à développer la posture de praticien réflexif des futurs enseignants d’instruments ou de chant. Cette plateforme permet le dépôt, la gestion et le partage de différents types de traces de l’activité. La présente recherche vise à capter la nature des traces collectées ainsi que leur utilisation pour la rédaction d’un bilan de compétences. Il ressort d’entretiens menés avec les étudiants que les e-portfolios contiennent essentiellement des traces élaborées de l’activité et que ces traces sont peu ou pas utilisées lors de la rédaction du bilan de fin de cursus. Les étudiants mentionnent plutôt l’utilisation de traces immatérielles de type souvenirs, récoltées durant leur pratique en enseignement dans et hors formation. À partir de ces constats, nous sommes amenés à nous questionner sur la compréhension du rôle de la trace par les étudiants et l’orientation de leur apprentissage vers le produit plutôt que vers le processus.

Details

Actions

Preview