Files

Abstract

Le laboratoire de mécanique des fluides de la HES-SO et le centre d’étude des problèmes de l’énergie de l’Université de Genève ont uni leurs forces pour étudier les problèmes liés aux rejets thermiques dans le Rhône urbain, en relation avec les services de l’Etat de Genève en charge de l’énergie et de la surveillance des rivières (ScanE, DOMEAU). Aussi bien l’échelle très locale (« plume » thermique des rejets) que l’échelle globale (le réchauffement du Rhône et les conséquences éventuelles sur la vie fluviale) ont été traitées et montrent que si, à leur niveau actuel, les impacts environnementaux globaux des rejets sont très faibles, les réchauffements locaux peuvent être minimisés grâce aux outils et connaissances développés dans ce travail.

Details

Actions

Preview