Files

Abstract

L’entrée en vigueur en 2013 de la révision de la loi suisse sur la protection de l’adulte a suscité une attention accrue au principe de directives anticipées. Cette tendance est le reflet de l’emprise dans le système des représentations sociales du droit des personnes à l'autodétermination et au consentement éclairé. Ces deux piliers de l’éthique médicale contemporaine se posent de manière particulièrement aiguë dans les situations de fin de vie avec démence, situations de soins qui sont l’ordinaire des personnels infirmiers en EMS. Comment faire pour procurer aux personnes en fin de vie et de surcroît privées de leur discernement des soins correspondant à leurs volontés ?

Details

Actions

Preview