Files

Abstract

Dans cet article, nous partons d’un angle mort de la théorie de la construction des problèmes sociaux, celui de la résistance des publics à la définition institutionnalisée des problèmes et de leurs solutions. Nous montrons d’abord que la positivité des droits sociaux pour leurs publics potentiels a un caractère hégémonique. Puis nous examinons les recherches existantes sur le non-recours aux droits sociaux pour indiquer qu’il n’est pas toujours, ou pas seulement dû à des dysfonctionnements administratifs, à un manque d’habileté sociale ou à des processus de stigmatisation sociale, il peut être une réaction au pouvoir de l’État. Ce type de non-recours repose sur une critique que nous qualifions de « furtive » en raison du caractère hégémonique de la positivité des droits sociaux. Comme piste pour l’étudier, nous proposons de mobiliser des outils inspirés des perspectives anthropologiques subalterne, postcoloniale et décoloniale.

In this paper, we start from a blind spot of the construction of social problems theory: the resistance of potential audiences to the institutionalized definition of problems and of their solutions. First, we show the hegemonic character of social rights positivity for their potential audiences. Second, we examine non take-up of social rights research to show that it is not always, or not only due to administrative dysfunctions, lack of social skills or processes of social stigmatization: it can be a reaction to state power. This type of non take-up is based on a “furtive” critic of the institutionalized definition of problems and of their solutions because of the hegemonic nature of social rights positivity. To study it, we propose to mobilize tools inspired by subaltern, post- colonial and decolonial anthropological perspectives.

Details

Actions

Preview