Files

Abstract

La tendance à des vins plus sucrés tend à se généraliser à l'échelle mondiale tant par le réchauffement climatique que par le changement de goût des consommateurs. Cette étude vise à recueillir l'appréciation des consommateurs suisses envers quatre vins blancs et quatre vins rouges de profils sensoriels variés, avec ou sans sucre résiduel. Les vins avec 6 à 9 g/L de sucres résiduels, qu'ils soient blancs ou rouges, sont globalement préférés des consommateurs. Toutefois et au-delà de cette préférence, il est possible d'identifier des sous-groupes de consommateurs aux préférences variables. Les jeunes femmes semblent également apprécier les vins blancs moins sucrés s'ils sont fruités. Au contraire, les personnes les plus âgées semblent se tourner vers les vins boisés ou aux arômes évolués.

Details

Actions

Preview