Files

Abstract

L'emploi des Bétons fibrés ultra-performants (BFUP) dans le cadre de réhabilitation ou de renforcement de ponts permet généralement un raccourcissement de la durée du chantier et une limitation de l'entrave au trafic routier. Afin d'exploiter de manière optimale cet avantage, il est cependant nécessaire de définir si une ouverture au trafic à proximité d'une zone de BFUP récemment mis en place risque de péjorer l'adhérence entre le BFUP et le béton ordinaire (BO) de support et de compromettre l'obtention d'un comportement mixte entre ces deux matériaux. Le présent article résume une étude expérimentale, effectuée au laboratoire de structures de la Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg (HEIA). L'étude avait pour objectifs de déterminer l'évolution de l'adhérence entre le BFUP et le BO pendant les premières heures qui suivent la mise en place du BFUP, ainsi que les éventuelles conséquences de vibrations ou de sollicitations cycliques, appliquées entre 0 et 48 heures, sur les propriétés d'adhérence à 28 jours.

Details

Actions