Fichiers

Résumé

Introduction : dans la pratique des soins à domicile, l’infirmière joue un rôle fondamental dans le dépistage de personnes à risque de dénutrition. Contexte : en Suisse, l’infirmière à domicile évalue l’état nutritionnel des bénéficiaires de soins sur la base d’une évaluation gériatrique standardisée effectuée avec le RAI-HC. Objectifs : l’étude vise à estimer la précision diagnostique de l’alarme « statut nutritionnel », de l’indice de masse corporelle et de la perte de poids documentés dans RAI-HC. Méthode : un échantillon de 267 personnes âgées de 65 ans recevant des soins à domicile a été évalué au moyen du RAI-HC et du MNA-SF®. Sensibilité, spécificité et aire sous la courbe ont été estimées pour chaque indicateur du RAI-HC en utilisant le MNA-SF® comme étalon. Résultats : pour les indicateurs considérés, la sensibilité varie entre 16.51 % et 68.81 %, la spécificité entre 66.94 % et 99.37 %, et l’aire sous la courbe entre 0.579 et 0.708. Discussion : la précision diagnostique des indicateurs du RAI-HC n’est pas suffisante pour un dépistage optimal de la dénutrition chez les personnes âgées bénéficiant de soins à domicile. Conclusion : une évaluation complémentaire avec le MNA-SF® est recommandée pour optimiser le dépistage précoce de personnes à risque de dénutrition.

Détails

Actions