Files

Abstract

Dans le contexte de transition énergétique et de crise environnementale actuel, les intérêts des approches territoriales et systémiques de l’énergie semblent aujourd’hui admis. Cependant et malgré les nombreuses avancées dans les domaines technologiques, en matière d’urbanisme et d’aménagement ou bien encore en termes d’approches psycho-sociales et comportementales, les courbes de consommations énergétiques peinent à s’infléchir. Fort de ce constat, nous posons l’hypothèse, sur la base d’éléments théoriques empruntés à la thermodynamique et à la biologie, du rôle potentiel que pourraient jouer les réseaux de distribution énergétique, leurs caractéristiques, leur morphologie et leur dynamique sur les comportements énergétiques des territoires favorisant ainsi des organisations et des fonctionnements territoriaux énergétiquement plus sobres.

In the context of energy transition and current environmental crisis, the interest of local and systemic approaches to energy issues seems admitted today. However, despite the many advances in all technology areas both in terms of planning and development or even in terms of psycho-social and behavioral approaches, the curves of energy consumption are struggling to curb. With this in mind, we hypothesize, based on theoretical elements from thermodynamics and biology, the potential role of energy distribution networks, their characteristics, their morphology and dynamics thus promoting increasingly efficient territorial organizations and operations.

Details

Actions

Preview