Files

Abstract

Le capital humain et les politiques visant à sa création et à sa préservation prennent de plus en plus d’importance dans les sociétés industrialisées. Cet article propose un survol de la littérature économique récente dans ce domaine. Le défi majeur qui occupe aujourd’hui le marché du travail est l’accélération du progrès technique, qui s’accompagne d’effets différenciés suivant le niveau de qualification des travailleurs. Deux théories sont évoquées pour analyser ces effets. D’une part, le progrès technique est vu comme biaisé en faveur des travailleurs qualifiés et défavorable aux moins qualifiés. D’autre part, et suite au phénomène de polarisation du marché du travail récemment observé, on peut cependant penser que la technologie est surtout substituable aux emplois du milieu de l’échelle. De ces constatations découlent plusieurs recommandations de politiques économiques, la principale étant de donner aux travailleurs les moyens d’être flexibles et polyvalents, ce qui passe par une éducation relativement générale plutôt que trop spécifique et cantonnée à un secteur ou une profession.

Details

Actions

Preview