Files

Abstract

Soixante-cinq étudiants de la Haute école de gestion de Genève ont participé récemment à un exercice prospectif et se sont efforcés de balayer le champ des futurs possibles du système de santé à l’ère du tout-technologique. Les résultats préliminaires de cette réflexion collaborative tendent à indiquer que les technologies mobiles de santé pourraient permettre de transformer chaque individu en acteur de sa santé et de son bien-être. Chacun serait de surcroît épaulé par un coach numérique (qui pourrait être le médecin généraliste), capable d’interpréter les données collectées au quotidien et d’orienter au mieux le patient. Dans le même temps, les technologies mobiles de santé pourraient favoriser le développement de nouvelles tensions sociales entre individus plus ou moins impliqués dans le maintien de leur santé et de leur bien-être.

Details

Actions

Preview